flowkey – Learn piano with the songs you love
flowkey GmbH
Free – Get on Google Play
flowkey - learn piano Android app
Partitions sur un piano
Photo de Michael Lane
de Michael Lane

14 célèbres morceaux classiques pour piano

La musique classique occupe une place essentielle dans le répertoire des pianistes. Plus qu’une tradition, elle a eu des influences sur tous les genres. Schubert est crédité de la première chanson avec une structure couplet-refrain et les origines du jazz remonteraient à Bach. En plus de vous faire progresser, jouer des morceaux classiques vous permettra d’enrichir vos connaissances musicales.

Remarque :

Par souci de simplicité, nous utilisons le terme Classique pour désigner la musique des époques Baroque, Classique et Romantique. Cet usage n’est pas vraiment académique, mais c'est un raccourci facile pour commencer.

Voici une sélection de 14 morceaux allant de l'époque Baroque à la période Romantique. Si vous avez appris à jouer du piano dans votre enfance, la plupart de ces titres vous seront familiers. Cette sélection non exhaustive vous donnera un excellent répertoire de départ. Vous pourrez retrouver tous les morceaux sur l’appli flowkey.

Canon en ré - Johann Pachelbel

Un canon est une pièce où la mélodie est reprise par d’autres voix de manière différée. Ce morceau est techniquement un « canon accompagné » car il inclut d'autres mélodies qui se construisent pour créer une texture riche, même lorsqu'il est joué en solo au piano.

Le Canon en ré a été populaire du vivant de Pachelbel à la fin des années 1600. Il a ensuite été oublié avant d’être redécouvert dans les années 60. La progression distinctive de huit mesures a été reprise sous de nombreuses formes par des artistes rock et pop, tandis que la composition originale de la pièce est devenue un classique lors des mariages.

(Consultez notre article sur les Chansons de Mariage pour savoir comment nos experts ont combiné le Canon en ré avec des chansons classiques pour créer des morceaux uniques).

Prélude n°1 en do majeur - Johann Sebastian Bach

Bach reste une référence absolue, non seulement pour sa maîtrise technique, mais aussi pour sa capacité à inspirer de nouveaux pianistes. Le Prélude n°1 en do majeur est la première œuvre de sa collection « Le Clavier bien tempéré » créée « au profit et à l'usage de la jeunesse musicale désireuse d’apprendre ».

L’envi d’apprendre et de jouer vous aidera à développer un rythme plus naturel, perfectionner votre doigté et améliorer votre rythme. Plus qu'un simple exercice, la structure de cette pièce composée d'accords cassés montants est magnifique.

Sonate en do majeur - Wolfgang Amadeus Mozart

Enfant prodige, Mozart est devenu l’un des compositeurs classiques les plus respectés de tous les temps. Prolifique malgré sa mort prématurée à 35 ans, il a laissé derrière lui de nombreux morceaux qui ne furent publiés que des décennies après sa mort, comme cette Sonate en do majeur.

Mozart a mentionné que ce morceau a été composé « pour les débutants ». Il a en effet été utilisé dans des cours de piano pour débutants pendant des siècles. La combinaison d’accords cassés de la main gauche avec la mélodie de la main droite aidera à développer votre coordination.

Une petite musique de nuit - Sérénade n°13 - Wolfgang Amadeus Mozart

Nous ne pouvions pas limiter cette sélection à une seule pièce de Mozart. Écrite à la base pour un quintette à cordes, cette sérénade a été divinement arrangée pour le piano. Son thème joyeux et émouvant reste dans toutes les mémoires.

Sonate au Clair de lune - Ludwig van Beethoven

Beethoven est également considéré comme l'un des plus grands compositeurs de tous les temps. Et c’est un véritable exploit quand on sait qu'il a écrit une grande partie de son œuvre en étant partiellement (ou totalement) sourd.

Intitulée à l’origine « Presque une Fantaisie », la Sonate au Clair de lune est un morceau calme, onirique et délicat. Cette pièce fait l'objet d'un débat entre les pianistes modernes sur la façon de jouer avec les pédales. En effet, suivre les instructions de Beethoven avec une pédale de sustain moderne peut créer une dissonance lorsque les accords changent. Alors, à moins de jouer sur un piano vieux de 200 ans, allez-y doucement !

La Lettre à Élise - Ludwig van Beethoven

Beethoven mérite amplement deux mentions dans cette liste. Son travail riche et novateur a couvert les périodes Classique et Romantique.

La Lettre à Élise est une bagatelle, c’est-à-dire « une courte composition instrumentale sans prétention ». Douce, avec des arpèges fluides qui relient les mains gauche et droite, la mélodie reflète parfaitement cette description. Comme la Sonate en do majeur de Mozart, ce morceau a été découvert seulement 40 ans après la mort du compositeur. L'identité d’Élise demeure quant à elle inconnue. A-t-elle eu connaissance du chef-d'œuvre qui a été écrit pour elle ?

Prélude en mi mineur - Frédéric Chopin

Maître dans l’art de faire passer des émotions à travers sa musique, Chopin a écrit ce morceau pour évoquer le désespoir. La dernière indication rythmique de la partition est « smorzando », ce qui signifie « en train de mourir ». Chopin avait également demandé que ce morceau soit joué à ses propres funérailles. Un peu morbide certes, mais cela ne doit pas vous décourager d’apprendre cette pièce gracieuse et raffinée.

des notes de musique dans un carnet, un piano en arrière-plan

Liebestraum n°3 - Franz Liszt

Frantz Liszt explore l’amour sous différentes formes à travers le morceau Liebestraum ou Rêve d’amour. Fluide, magique et onirique, il est issu d'un poème de Ferdinand Freiligrath, mis en musique par Liszt. Parmi les références à la perte, retenez le passage : « Et veille à ce que ton cœur brûle, qu’il soigne l’amour, qu’il porte l’amour. Tant qu’un autre cœur, d’un amour chaud, lui répond de son battement ! »

Berceuse de Brahms - Johannes Brahms

Cette mélodie est l’une des berceuses les plus célèbres de la musique classique. Pour la petite histoire, Brahms a dédié cette chanson à son amour de jeunesse, à l’occasion de la naissance de son deuxième enfant. Cette berceuse intègre un contre-chant caché que sa bien-aimée lui chantait dans le passé.

Le Lac des Cygnes - Piotr Tchaïkovski

Tchaïkovski est célèbre pour ses grands opéras et ses œuvres intenses et romantiques. Le Lac des Cygnes est un ballet mettant en scène une princesse qui se transforme en cygne le jour et redevient humaine la nuit. Puissamment mélodique, la partition de ce chef-d'œuvre résiste à l'épreuve du temps, même sous la forme d’un arrangement simplifié pour piano solo.

Dans l'antre du roi de la montagne - Edvard Grieg

Composé pour la pièce de théâtre Peer Gynt écrite par l'auteur norvégien Henrik Ibsen, ce morceau correspond au passage où le personnage principal entre dans un monde de rêve. Sarcastique, Edvard Grieg décrit cette musique comme « quelque chose de plutôt terre et terre et pragmatique… de vraiment norvégien ». Un morceau tout simplement ludique et agréable à jouer !

Clair de Lune - Claude Debussy

Ce morceau est une interprétation musicale du poème Clair de Lune de Paul Verlaine. La musique de Debussy reflète le mélange de joie et de tristesse du poème : « Jouant du luth et dansant et quasi, tristes sous leurs déguisements fantasques ». Très expressive, la pièce démarre de façon calme et retenue pour se transformer en une mélodie riche et inspirante.

Gymnopédie n° 1 - Erik Satie

Un morceau mélancolique et gracieux composé par Erik Satie qui se décrivait comme « phonométricien » (celui qui écrit et mesure les sons) plutôt que musicien. La première Gymnopédie est inspirée par des danses de l’Antiquité grecque.

Valse n° 2 - Dmitri Chostakovitch

Chostakovitch est parfait pour clôturer cette sélection car son style hybride associe des influences de toutes les époques. La Valse n° 2 est certainement la plus célèbre de ses œuvres. Elle réinterprète la théâtralité soviétique de l’époque avec un sentiment de légèreté romantique pour créer une pièce unique.

une salle avec un piano de concert